Le projet du nouveau séminaire pour les séminaristes « Redemptoris Mater » à Sorgues

29 septembre 2017

Un peu d’histoire

En 2004, nous ouvrions le séminaire “Redemptoris Mater” et les premiers séminaristes s’installaient à Bollène. Quelques années après, le Studium de Notre-Dame de Vie souhaitant que le séminaire se rapproche du Studium, et providentiellement, le Père Anglès avant son décès faisant don au diocèse de sa maison et de ses biens pour la formation des prêtres, le séminaire s’installait à Châteauneuf-de-Gadagne. Mais le nombre de séminaristes augmentant, la maison est vite devenue trop petite et le séminaire a investi la maison paroissiale de Gadagne.

Par la suite, de nouveau, les lieux devenaient exigus. Alors est venue l’idée de construire un séminaire “Redemptoris Mater” à l’image de ceux existant à travers le monde. De nouveau encore la Providence veillait, car le Monastère de la Visitation fermant, les sœurs avant de partir ont souhaité faire un don au diocèse à l’occasion de la vente de leurs biens. Après avoir hésité à racheter le monastère et à l’adapter aux besoins du séminaire, nous avons opté pour le don d’un terrain sur lequel nous pourrions construire un séminaire “Redemptoris Mater” et un centre spirituel.

Première phase

Description

La première phase correspond à la construction d’un petit couvent qui, lorsque la deuxième phase sera réalisée, deviendra un centre spirituel diocésain. Mais dans un premier temps, ce bâtiment doit permettre aux séminaristes d’y habiter.

Avancement

Il a été demandé à l’architecte du Chemin néocatéchuménal, Monsieur Mattia Delprete, de Rome, de faire un projet auquel a été associé un architecte français, Monsieur Bruschini. Le projet est terminé, le permis de construire a été déposé et validé. En 2017, l’apport du terrain au diocèse est devenu définitif. Tout est prêt ; il nous faut maintenant prier Saint Joseph pour trouver des bienfaiteurs. En janvier 2018, les premiers travaux commenceront, pour une fin de chantier prévue à Pâques 2019.

Financement

Le montant des travaux est de 3 millions d’euros. Un emprunt de 2 millions d’euros sur 20 ans a été obtenu, et la vente du précédent logement ainsi que des terrains contigus complétera le financement. Le Chemin néocatéchuménal est en charge d’apporter les fonds qui permettront de rembourser l’emprunt. Le bâtiment sera la propriété du diocèse.

Deuxième phase

Description

La deuxième étape de la construction sera de plus grande envergure et sera conditionnée par les finances. Cette étape correspondra à :

  • La première tranche de la construction du séminaire lui-même, elle comprendra la réalisation de toute la partie habitable du séminaire : chambres du rez-de-chaussée et de l’étage, cuisine et entrepôt, salles d’études et bibliothèque, sanctuaire de la Parole. Cette tranche de construction est estimée à un peu plus de 6 millions d’euros .
  • La deuxième tranche, indépendante de la première, comprendra la construction de l’Eglise, du hall d’accueil et du réfectoire. Elle est estimée à 4 millions d’euros.
Financement

Cette deuxième phase sera financée par des dons, et les tranches de construction se feront une fois les montants nécessaires récoltés. Le bâtiment restera propriété du diocèse.

Avancement

L’avancement se fera en fonction des fonds récoltés.