Portrait d’ordinand : Elias Shahmiri

19 juin 2018

Animé d’une foi vive, Elias Shahmiri se veut témoin fidèle du Dieu d’Amour qu’il a rencontré, et qui l’a mené jusqu’au sacrement de l’ordre, qu’il recevra ce dimanche 24 juin 2018 en l’église du Sacré-Coeur d’Avignon.

 

 

 


Elias a quitté son pays, l’Iran, et habite en France depuis 1986.
Musulman chiite, il découvre un Dieu d’Amour grâce à un chirurgien, et se convertit au christianisme.

Le chemin du ministère ordonné fut long : appelé il y a 30 années, le projet a été différé plusieurs fois, en raison de l’état de santé de sa femme, puis pour des raisons de droit canon.

Depuis son ordination diaconale en 2017, Elias découvre les grâces de ce ministère avec un bonheur jamais expérimenté. Il est particulièrement heureux des mariages qu’il a pu célébrer. S’il peut témoigner de la vie conjugale qu’il a vécue, il ne se considère pas différent des prêtres qui l’entourent, et tient à vivre en toute simplicité et sincérité auprès du peuple de Dieu : « Seigneur, qu’il me soit fait selon Ta volonté ». Elias se veut avant tout présent là où le Seigneur a besoin de lui.

Sa passion ? la cuisine, qu’il aime partager avec les autres : les retraitants, les accueillis de Job’appart, les membres de la Communauté Mère du Divin Amour à l’Isle sur Sorgue.

Pour Elias, la foi doit donner un zêle de néophyte, comme les premiers apôtres, qui annonçaient et témoignaient en toute occasion. Il prie pour que chaque chrétien puisse sentir cet appel au témoignage, non seulement en paroles, en allant à la messe, mais également par les actes de la vie quotidienne.

Le Seigneur sait où Il veut amener Elias. Il demande à tous de prier pour lui, afin qu’à l’image du prophète Elie, il soit prêt à concrétiser cet appel et répondre « me voici, Seigneur ».